4.optimisation sous Photoshop

Bien, maitenant que vous disposez d'une bonne photo de votre dernier chef d'oeuvre, puisque vous avez scrupuleusement suivi mes conseils (hum...), vous vous dites que ce serait dommage de ne pas en faire profiter vos petits camarades. Et là juste avant d'appuyer sur le bouton "envoyer" de votre messagerie, vous vous rendez compte que, finalement, l'image pourrait être un petit peu plus nette, un peu mieux équilibrée et surtout que le fichier délivré par, au hasard, un coolpix 775, pèse quand même 5,5 Mo, ce que les modems de vos correspondants risquent de ne pas pleinement apprécier. Un petit passage par un logiciel de retouche s'impose donc afin d'obtenir un fichier disposant du meilleur rapport qualité/poids. Mes conseils porteront sur l'utilisation de Photoshop 6, sachant qu'à priori les manipulations sont les mêmes sur Photoshop Elements, que l'on peut facilement trouver en bundle avec les appareils photos numériques ou pour un prix beaucoup plus économique que la version complète de Photoshop.

A: taille de l'image

Je commence toujours par ajuster la taille d'image afin de travailler ultérieurement sur un fichier plus léger et donc traité plus rapidement par l'ordinateur. Telle quelle, une fois ouverte sous Photoshop, l'image générée par le coolpix 775 à sa meilleure résolution est de 42.33cm sur 56.44 cm à une résolution de 72 points par pouce ( ou ppp) pour un poids de 5.5 Mo. Je commence par un recadrage, si nécessaire. En l'occurence mon papier de fonds ne recouvrait pas totalement le cadre de la photo. Donc touche C pour appeler l'outil de recadrage, sélection sommaire d'un rectangle et affinage au moyen des poignées situées au milieu des côtés du rectangle. Puis je définis ma nouvelle taille d'image. Compte tenu de la taille moyenne des moniteurs actuels ( 17 à 19 pouces) une image mesurant 13 à 15 cm sur son plus petit côté me semble correcte.

En allant dans le menu Image>taille de l'image, j'ouvre la fenêtre adéquate (cf image 1). Il convient de cocher la case "conserver les proportions", afin de ne pas déformer l'image et transformer Frère Angus en squat ! Cochez également la case "rééchantillonage" sinon le poids de l'image restera à 5.5 Mo. Plusieurs choix de rééchantillonage sont possibles, conservez le choix bicubique qui offre la meilleure qualité. Ayant choisi 15 cm de largeur, la hauteur de ma photo sera de 19.58 cm. Sans recadrage, elle eût été de 20 cm, le capteur du 775 comme de beaucoup d'autres appareils numériques étant d'une proportion 4/3. Je ne touche pas à la résolution de 72 ppp, qui est celle d'un écran informatique. En fait il ne faudrait modifier ce paramètre que pour une impression de votre photo.

Une fois tout ceci effectué, mon image ne pèse plus que 692 ko. Nous verrons dans la quatrième partie comment compresser ce fichier afin de l'envoyer facilement par internet.

- Haut de page -

B: réglage des niveaux

Il se peut que malgré tous vos soins, votre image nécéssite une correction de la luminosité, du contraste ou de l'équilibre chromatique. Photoshop permet d'y remédier par le réglage des niveaux. On y accède par le menu Image>Réglages>Niveaux ou par le raccourci Ctrl+L. Dans la fenêtre ainsi ouverte, le menu déroulant "Couche" affiche par défaut RVB. Ce qui signifie que vous affecterez l'ensemble des couches rouge, verte et bleue de l'image.En activant ce menu vous pourriez choisir de n'affecter qu'une couche et ainsi modifier l'équilibre chromatique de l'image en agissant sur les paires rouge-cyan, vert-magenta et bleu-jaune. La partie principale de la fenêtre du menu "niveaux" est occupée par un histogramme qui vous permet de visualiser la répartition des ombres et des lumières de votre photo. Juste au-dessus vous touvez 3 petites fenêtres à la ligne "niveaux d'entrée", 0 est pour le noir, 1 pour la valeur moyenne et 255 pour le blanc. Ces valeurs sont absolues et n'ont pour l'instant pas forcément de rapport avec votre image. En-dessous de l'histogramme le réglage des niveaux de sortie concerne surtout les images destinées à être imprimées. Je laisserai de côté les pipettes de réglage des points blancs, noirs et gris moyen qui sortent du cadre de ce tutorial. Pour revenir à l'histogramme, une bonne photo doit comporter des informations aussi bien dans les noirs que dans les blancs. Si tel n'est pas le cas, c'est que votre image est sur ou sous-exposée.

Dans ce cas utilisez les curseurs du blanc ou du noir afin de les emmener là où votre histogramme commence, tout en sachant que vous ne pourrez jamais créer de la matière quand il n'y a rien. Le curseur gris permet de régler la luminosité de l'ensemble de l'image. Dans le cas de ma photo (cf image 2), je disposais d'informations dans les blancs et dans les noirs, mais l'image semblait un peu trop sombre. J'ai donc agi sur le curseur des gris, en le déplaçant vers la droite afin d'éclaircir le tout, amenant mon niveau moyen à une valeur de 1.26.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

- Haut de page -

C: netteté

D'une manière générale les images fournies par les appareils numériques manquent de ce que nous appelons en photographie du "croustillant". En d'autres termes, il s'agit de la qualité de restitution des détails. Photoshop permet d'y remédier de plusieurs manières. La plus simple étant d'utiliser le filtre "plus net" accessible par le menu Filtres>renforcement>plus net.

En règle générale c'est ce filtre que j'utilise pour mes images (cf image). Parfois les effets de ce filtre seront trop ou pas assez appuyés. Dans ce cas il conviendra de recourir au filtre Accentuation (menu Filtres >renforcement > accentuation). Attention cependant, ce filtre demande une certaine expérience afin d'être utilisé à bon escient. En gros il faudra régler la valeur de gain entre 120 et 200 %, ajuster les valeurs de niveau et de seuil pour que l'aperçu semble acceptable puis revenir sur la valeur de gain afin de l'ajuster plus finement.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

- Haut de page -

D: compression JPEG

Maintenant mon image est prête à être envoyée, mais elle pèse encore presque 700 ko, ce qui est encore trop pour l'emploi d'internet. Nous allons donc procéder à sa compression afin d'obtenir un poids de fichier acceptable. Il existe plusieurs standards de compression dont le plus utlisé est le JPEG pour Join Photographic Expert Group).Le principe en est d'analyser l'image par carrés de 8 pixels sur 8, les pixels ayant des valeurs proches étant comptés pour un seul.Ce qui explique pourquoi, pour une même taille, une image comportant beaucoup de détails (feuillages, toitures) pèsera plus lourd une fois compréssée qu'une image en comportant peu. D'où l'utilité d'employer un fonds uni pour prendre nos photos. Cette compression est dite destructrice, puisqu'à chacune de ses utilisations une partie des informations est définitivement perdue. Attention ceci est important, si vous ouvrez une image en jpeg, la travaillez puis l'enregistrez de nouveau en jpeg plusieurs fois de suite, très rapidement votre image ne ressemblera plus qu'à un pâté de pixels ! Le taux d'informations perdues sera bien évidemment directement lié au taux de compression. On estime qu'un taux de 1:10 permet de ne perdre que très peu de détails de l'image. Dans mon cas, je pouvais donc envisager d'obtenir un fichier de 70 ko sans trop de perte ce qui me laissait de la marge par rapport aux 100 ko tolérés sur la plupart des mailing lists. En fin de compte j'ai opté pour un fichier d'environ 90 ko, sans doute à cause de mon obsession pour la meilleure qualité possible !

Donc menu Fichier>enregistrer sous, choix du jpeg dans le menu déroulant format et réglages dans la fenêtre options jpeg apparaissant une fois que vous aurez cliqué sur le bouton enregistrer (cf image).

 

Pour finir je ne résiste pas à la tentation de vous parler de la possibilité offerte par photoshop 6 d'enregistrer pour le web (menu Fichier>enregistrer pour le web). Essayez et vous ne pourrez plus vous en passer (cf image).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

- A: taille de l'image - B: réglage des niveaux - C: netteté - D: compression JPEG -

- Haut de page - Accueil -