3.la prise de vue

Préambule :

Dieu merci, la photo n'est pas une science exacte. De superbes photos ont été faites en totale contradiction avec les quelques règles que je vais vous indiquer dans les deux prochains chapitres. Du moins l'ont elles été le plus souvent en toute connaissance de cause. Quitte à me répéter, ce tutorial n'a pour but que de vous aider à réaliser des photos correctes de vos figurines. Alors, après, lâchez vous, essayez, testez et surtout ne considérez pas mes conseils comme les tables de la loi !

A : le cadrage

S'il n'était qu'un critère permettant de différencier une bonne et une moyenne photo, ce serait celui-là. Je ne saurais que trop vous inciter à accorder la plus grande attention au cadrage et par conséquent à la composition de vos prises de vues.

1: remplir le cadre

En matière de portrait photographique, et en fin de compte c'est bien ce que nous essayons de faire avec nos figurines, un (mauvais) réflexe consiste à viser en plein dans la pastille. Ce qui signifie aligner la tête du sujet avec la croix ou le rond ou tout autre dispositif représentant le centre du viseur. Résultat, plus d'un tiers de l'image ne sert à rien. Bref, essayez de remplir le cadre tout en laissant respirer votre image, notamment au dessus de la tête et dans la direction du regard si celui-ci n'est pas orienté vers l'appareil.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

2 : sens de lecture de l'image

Le conditionnement de la culture occidentale fait que nous lisons une image de la même manière qu'un texte, c'est à dire de la gauche vers la droite. Une figurine regardant vers la gauche de l'image nous semblera regarder derrière elle, vers le passé voire craindre une menace. A l'inverse une figurine regardant vers la droite de l'image regardera vers l'avenir, fera face bravement à ses ennemis invisibles. Pour la même raison une figurine orientée de la gauche vers la droite semblera sortir du cadre et de la droite vers la gauche semblera y rentrer.

Vous pouvez cliquer sur les images pour les visualiser en grande taille.

 

3 : hauteur du point de vue

Je vois souvent des photos faites en plongée, non pas sous l'eau... Mais l'appareil dominant la figurine. Outre que ce point de vue peut nuire au caractère informatif de l'image, cet angle de prise de vue symbolise la domination du sujet, ce qui n'est peut-être pas le but recherché lorsque celui-ci est un fier guerrier. Sans aller jusqu'à la contre-plongée, je vous préconiserais un point de vue à hauteur de la poitrine de votre figurine. Du socle au dessus de la tête, tout sera visible et pour peu que le regard soit orienté vers l'appareil, ce qui dans les conventions du portrait signifie une légère provocation, la figurine semblera légèrement dominer l'observateur.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

4 : les points de force

Une bonne aide à la composition consiste à diviser la hauteur et la largeur de l'image en tiers. Les croisements des lignes horizontales et verticales sont les points de force. Le plus percutant étant le point supérieur droit, toujours à cause du sens de lecture de l'image. Si vous souhaitez attirer l'attention sur un point particulier de la figurine ( arme, équipement particulier ou plus classiquement le regard) placez le sur un point de force et vous obtiendrez l'effet recherché. Une exception notable étant les pubs Wonderbra mais ceci est une autre histoire...

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

(ND Hiigara: le lien wonderbra c'est cado, mais n'y passez pas trop de temps, le tutorial continu...)

- Haut de page -

B : l'éclairage

Quitte à me répéter, ce qui suit n'a en aucune façon valeur de règle absolue. Le but n'est que de vous fournir quelques exemples, ensuite libre à vous d'expérimenter. La seule chose à observer est que votre éclairage doit vous permettre d'obtenir une image contenant des détails perceptibles à la fois dans les hautes lumières et dans les ombres . Par ailleurs je ne saurais que trop vous conseiller d'apporter la plus grande attention au choix de votre fonds par rapport à votre figurine. Evitez par exemple de placer votre magnifique peau-verte sur un fonds rouge...

Ceci étant posé et une image valant souvent mieux qu'un long discours, je me contenterais d'apporter quelques commentaires aux photos illustrant ce chapitre.

Photo 1 éclairage uniforme

Pour cette image, j'ai exceptionnellement dérogé au cahier des charges de ce tutorial en utilisant deux souces de lumiére placées symétriquement à environ 45 degrés de la figurine. Ce type d'éclairage souvent utilisé pour
les publications commerciales est certes très informatif mais à mon humble avis reste très "plat" et ne met pas réellement en valeur le sujet de la photo.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 2 idem + réflecteur noir

Même éclairage mais en utilisant la face recouverte de papier noir mat de mon réflecteur ( du carton mousse d'une dimension A4 environ, comme j'avais pu vous l'indiquer dans la 1ère partie du tutorial).Ceci afin de créer des ombres sur un des côtés de la figurine. Au passage vous remarquerez le changement d'équilibre chromatique dû à l'utilisation de ce réflecteur.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 3 éclairage "classique"

Source unique, située à 45 degrés environ de la figurine et éclairant de la gauche vers la droite de l'image. Cet éclairage est dit "classique" car par convention il est censé représenter l'éclairage procuré par le soleil. Vous pourrez le retrouver dans beaucoup de tableaux. En l'absence de réflecteur les ombres restent dures.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 4 idem + réflecteur blanc

L'apport du réflecteur permet, sans aller jusqu'à un éclairage uniforme, d'équilibrer le contraste de l'image même si en chipotant on peut constater qu'une partie de l'épaulière est "cramée".

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 5 éclairage latéral

Une source unique, placée presque au niveau de la figurine et à 90 degrés de celle-ci . Ce type d'éclairage met particuliérement en valeur les textures mais crée de très forts contrastes entre les hautes lumières et les ombres.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 6 idem + réflecteur blanc

Encore une fois, l'usage du réflecteur permet d'obtenir un meilleur équilibre des valeurs de l'image.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

 

Photo 7 éclairage "zénithal"

Source placée verticalement au dessus de la figurine. Ceci crée une certaine dramatisation de l'image. De plus il peut être utile de réaliser une photo de votre figurine sous-couchée sous ce type d'éclairage afin de visualiser où poser les ombres et lumières lors de la peinture, du moins si vous souhaitez imiter la plupart des "grands pinceaux"

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la visualiser en grande taille.

En toute subjectivité, j'avoue préférer l'éclairage de la photo 4, même si l'éclairage zénithal ne manque pas d'intérêt. Enfin c'est mon avis et je le partage...

- A : le cadrage - B : l'éclairage -

- Haut de page - Accueil -