Introduction - Quelques bases - Préparation - Peinture - Peinture (suite) - Salissures - Produits - Haut de page
Accueil

Avant de commencer ce pas-à-pas sur la peinture d'un space marine, je dois m'excuser auprès d'Hiigara car cela fait bien trois ou quatre ans qu'il m'a demandé un petit tutorial sur la peinture d'une figurine d'armée à un bon niveau de tabletop.
J'ai finalement pris mon courage à deux mains dans le cadre de la peinture d'un SM pour Derfel, waaagheux belge jouant les Ultramarines de la 2 e compagnie et qui, cherchant à progresser, me demande souvent des conseils. En bon maître Sith, j'ai donc décidé de me lancer dans ce tutorial.

Cet exercice n'a aucune volonté de perfection ou une quelconque ambition, il s'agit simplement de partager les connaissances que j'ai pu glaner à droite et à gauche et d'essayer de répondre au maximum de questions qu'on a pu me poser ces dernières années pour obtenir une belle peinture de jeu. Ceux parmi vous qui manient déjà correctement le pinceau trouveront bien d'autres conseils plus judicieux sur Créafigs, figurines_fr ou sur les sites d'Allan, Jérémie ou Cyril.

Des prises de vue ne vont pas correspondre au marine de Derfel, ne vous en étonnez pas, les conseils restent valables, c'est juste que j'ai oublié de prendre des photos lors de la préparation de la figurine… de même, vous allez voir apparaître miraculeusement un sceau de pureté sur le flamer à un moment, je triturais du greenstuff pour comprendre un conseil de Guillaume_L de Créa et j'ai rajouté une petite boulette sur le flamer pour pas gâcher, elle s'est transformée en sceau presque potable je ne sais pas trop encore comment car, si il y a quelque chose que je ne maîtrise absolument pas, c'est bien la sculpture…

Avant de nous lancer dans la peinture de la figurine proprement dite, il est bon d'expliquer quelques petites choses qui seront valables tout au long de ce tutorial.

Le pinceau  : cette fig a été peinte de A à Z avec un pinceau Raphael pour aquarelle 8404, taille 1, utilisé sur les précieux et toujours avisés conseils de Cyril Abati. Le choix du pinceau peut sembler inutile lorsqu'on peint une figurine pour un niveau tabletop, et bien non. Un bon pinceau facilitera la peinture par un dépôt régulier de la peinture et surtout un bon réservoir qui permet d'éviter les catastrophes peinturluresques, sans compter la qualité de la pointe qui reste constante chez Raphaël (même dans le cas d'utilisation honteuse puisque dans mon cas, je fais même mes brossages à sec avec ce pinceau…).

La peinture  : je peins uniquement à la peinture acrylique GW, c'est pour moi le meilleur compromis qualité prix utilisation, mais j'avoue utiliser pas mal de vieux pots citadel hexagonaux à capuchon blanc. Ils sont stockés la tête en bas afin que les pigments de la peinture ne se désolidarisent pas du liant. J'ai acheté des pipettes vides qui m'ont permis de créer quelques mélanges qui me facilitent grandement la vie.

La palette  :

un bon vieux carrelage de cuisine blanc que je nettoie au scotch-brit.

 


La lumière  : mon établi est à côté d'une grande baie vitrée, le soir, je peins avec une lampe d'architecte, l'ampoule est une ampoule lumière du jour qui évite le côté jaune des ampoules classiques (et c'est également très pratique pour les photos…)


La dilution  : je prends ma peinture avec le cul du pinceau, je la dépose sur ma palette et j'ajoute deux à trois doses d'eau suivant le rendu dont j'ai besoin, je touille le tout avec le bout du pinceau afin de préserver la pointe.

Lorsque je vais brosser mon socle, ma peinture sera forcément beaucoup moins diluée que pour un détail. Lorsque je travaille sur un élément qui mérite une certaine finesse (à partir des éclaircissements), je rajoute fréquemment un peu d'eau dans mon mélange afin de garder une dilution constante et surtout avant de poser le pinceau sur la figurine, je le passe sur un bout d'essuie-tout afin d'évacuer, par capillarité, le surplus de peinture du réservoir.

Le médium  : j'utilise du médium mat pebeo à certains moments, notamment lors des lavis sur les métalliques, la dilution est alors extrême. Mais il sert aussi à annuler la brillance des décalcomanies et à protéger la figurine.

 

Maintenant que ces quelques points techniques ont été abordés, passons à la préparation de la figurine.

Introduction - Quelques bases - Préparation - Peinture - Peinture (suite) - Salissures - Produits - Haut de page
Accueil