Welcome to the tutorial of Mooz !

 

Deux petits mots avant tout:

Concernant la peinture, je l'utilise quasiment toujours diluée dans un peu d'eau, cela pour l'appliquer plus facilement et éviter les pâtés (enfin, généralement). Il faut donc avoir une palette, et les plastiques des blisters de figurines sont très bien pour cela.
Le carrelage, c'est de la merde, dans la mesure ou la peinture qui a seché dessus est invariablement décollée si vous venez la chatouiller avec le pinceau. Imaginez juste que vous fassiez un mélange et que vous trouviez dedans des particules de peinture d'une autre teinte, qui en plus de contribuer à faire des pâtés donnent carrément triste mine à votre couleur! De la merde je vous dit!
Il faut prêter une attention plus particulière aux encres qui ne sèchent jamais vraiment, et qui, s'ils sont trop chatouillés avec du liquide, s'y mélangeront toujours un peu. Pour le vernissage, cela peut poser problème, mais seulement si vous insistez trop avec le pinceau (au hasard comme Greg, qui refusera de jouer sous la pluie).
Hum, sinon, j'utilise rarement des pinceaux plus gros que 2/0 ou 3/0 soit detail et fine detail pour les références GW. Je me sers justement de la gamme de peintures citadel, avec l'adjonction de quelques gros tubes d'acrylique pour les travaux de sous couche notamment.

Pour ce tutorial, je tenais à utiliser une figurine plutôt ordinaire, avec le visage découvert pour vous faire profiter de mon maigre savoir dans ce dommaine. Comme j'ai la manie de peindre mes figs avant de les assembler, j'ai trouvé un compromis en optant pour un marine équipé pour le combat rapproché, et qui donc pouvait avoir les bras loin du corps. Par contre, le backpack n'est pas fixé lui, de même que la figurine sur son socle (j'ai de la chance qu'elle soit équilibrée et puisse garder la pose). La tête fût récupérée sur la nouvelle grappe des Spaces Wolves, j'en ai simplement retiré la crinière (je me suis apperçu du coup qu'il avait une tête bizarre, avec un front fuyant). Comme je voulais en faire un vétéran, j'ai choisi le torse plastique qui, selon moi, semble arborer une crux terminatus, un petit sceau de pureté, des sacoches, et hop!

 

 

Étape1: bin, rien tt:]

Si juste les quelques traces d'impact rajoutées au couteau de modelisme et à la perceuse à main pour meubler un peu la surface de l'armure.

j'en profite pour vérifier l'ébarbage préalable, il n'y a rien de pire pour moi qu'une fig bien peinte avec des traces de moulage partout!

 
 

 

Étape 2: la sous couche n°1

Première sous couche donc, à la bombe, et première connerie de ma part, puisque j'ai aussi bombé le socle (en blanc) alors que cette étape n'intervient logiquement que plus tard.

Bon, sinon, je préfère en fait "texturer" à la bombe car de toutes façons, elle le recouvre jamais tous les recoins.
Ici encore, j'ai un peu forcé sur la dose, ce n'était pas nécessaire (mais bon, ce doit être le trac).

 
 

 

Étape 3: la sous couche n°2

Comme je le disais, il faut toujours repasser au pinceau après la bombe, alors inutile de vaporiser abondamment.

J'utilise de l'acrylique noire en gros tube de 250 ml. Il se trouve que celle-ci est plus mate que le chaos black, aussi il est plus facile de distinguer les détails de la figurine.

Comment ça on voit rien sur la photo? ttt![]

Bien sûr plusieurs couches diluées sont parfois requises.

 
 

 

Étape 4: le sable

J'ai pour habitude de socler avant toute chose. Ceci a pour but de rapidement coller la figurine à son socle, d'une car j'ai horreur de me voir repeindre les pieds d'une fig terminée, de deux, je suis tellement lent pour peindre, que au moins, avec le socle de fait, ça se fondra plus facilement dans la masse.

Donc, bin, rien de sorcier, je dilue de la colle PVA pour qu'elle soit franchement liquide et j'en étale un peu.

J'insiste sur le "un peu", si vous en mettez trop, vous utiliserez deux fois plus de flocage (bon, c'est pas gravissime) mais surtout, le temps de séchage, bonjour!

 
 

 

Étape 5: la bombe de blanc

C'est maintenant qu'il faut utiliser cette foutue bombe!

Pourquoi je fais ça? Simple, pour apprêter le socle et blanchir le dessus de la couche de sable (vous allez comprendre, si si).

Bon, j'en ai profité pour baser l'armure du maroune en midnight blue lorsque la colle séchait. Il faut tâcher d'être propre dans l'application de la peinture, je ne fous pas (en principe) de bleu dans les soufflets des articulations par exemple.

 
 

 

Étape 6: Bon, yen a marre du noir là!

Allez, faut attaquer!

Tout d'abord, j'ai appliqué une couche diluée de snakebite leather sur tout le socle. Regardez bien, avec le blanc de la bombe, le dessus des grains de sable reste plus clair.

Ensuite, comme le socle devait sécher, j'ai décidé de commencer le visage "pour ne pas perdre trop de temps".

Ce cliché a un but précis: vous montrer qu'il faut vraiment diluer la peinture pour un visage, la seconde raison étant:
tttttttttttttttttttttttttQUE C'EST LAID!!!!!
C'est normal à ce stade, rassurez vous lorsque vous vous y mettrez. tt:]

 
 

 

Étape 7: baser le visage (qui a dit baiser? Beurk!)

En multipliant les couches fines on aboutit rapidement à un rendu nickel pour la peau. le choix de la couleur dépend de vous, pour ma part, j'utilise un mélange d'elf flesh et de snakebite leather. Hum, j'ai un peu débordé quand même.

Sinon, je passe en gros plan pour mieux vous monter comment je me plante et aussi car j'applique d'autres couches de snakebite sur le tour du socle.

 
 

 

Étape 8: Oups!

Normalement je passe un lavis dilué de flesh wash sur toutes les parties "en creux" (même le tour du crâne) de la tête. Ici cependant, j'ai merdé comme en témoignent les accumulations de lavis aux extrémités des zones en question.

Pourquoi? Certainement trop de lavis sur le pinceau et surtout je n'y voyais rien. Demain j'apporterai MA lampe!

 
 

 

Étape 9: Olé!

Tant pis, j'essaye de limiter la casse avec du lavis brun, appliqué le plus précisément possible compte tenu de la lumière et de la gravure ('pensez quand même pas que j'vais dire qu'c'est moi qui suis nul, non?!).

 
 

 

Étape 10: Tout n'est pas perdu!

J'éclaircis maintenant en reprenant ma base et en y ajoutant plus d'elf flesh ainsi qu'une pointe de blanc.

Comme j'ai réussi à chopper le contour des yeux, il semblerait que le résultat final puisse être potable.ttt:]

 
 

 

Étape 11: Non, tou n'as pas changééé!

Encore un peu de blanc dans le mélange et j'affine mon travail.

 

 
 

 

Étape 12: le blanc de l'oeil

Le titre parle de lui même.

Juste un mot, c'est l'étape que je considère comme la plus difficile car il faut éclaircir le milieu de l'oeil sans toucher aux bords qui ont été assombris. Idem pour la bouche.

Un truc, expirez lorsque vous devez effectuer quelque chose de précis, ça aide (parfois).

 
 

 

Étape 13: T'as d' beaux yeux tu sais

Pour le regard, faites attention à ne pas faire loucher votre figurine. Un bon truc est de choisir celles qui ont un oeil bionique! Autre chose, si vous parvenez à faire apparaître le blanc de l'oeil de chaque côtés de la pupille c'est pas mal. Veillez à ce qu'on voit bien le blanc de l'oeil!

Sinon, j'ai ajouté un dernier éclaircissement puis avec une pointe de rouge dans ce mélange, j'ai fais les lèvres.

 
 

 

Étape 14: Bon, on en est où?

Retour à la figurine dans son ensemble.

Bin...boh, ça va!ttt:]

Le tour du socle a reçu entre temps quelques couches de snakebite leather de sorte à obtenir un fini homogène.

 
 

 

Étape 15: drybrush

Avec le coup de la bombe de blanc et de la peinture diluée il ne me reste plus qu'a effectuer un seul brossage au bleached bone pour régler l'affaire.

Pour les novices:
- étaler un peu de peinture sur la palette;
- tapoter le pinceau dedans;
- essuyer le pinceau sur du sopalin;
- brosser sur la zone en question.

Je dois préciser qu'il n'est pas indispensable de toujours essuyer son pinceau et qu'il y a divers types de brossages, du gras au sec, de l'appuyé au léger. À vous de tester!

 
 

 

Étape 16: Cette fois, je la colle!

M'enfin j'aurais mieux fait d'y réflechir à deux fois car j'ai oublié de mettre de l'herbe statique. Bof, on verra plus tard.

Avant de coller ma figurine sur son socle, j'ai pris soin de lui peinturlurer les semelles en boltgun metal puis un peu de mithril silver sur les arrêtes.

Maintenant qu'elle est enfin fixée, je vais pouvoir rentrer dans le vif du sujet.
Si vous voulez pour cela me suivre en
page suivante.......