Construction d'un support d'armée
pour les Soeurs de Bataille - Par Cyroul

1. L'idée
2. Les matériaux
3. Les outils
4. La construction
5. La peinture
6. Le résultat !

 

1. L'idée
A partir d'une idée, ma première étape est le dessin. Cela permet de bien mettre en place les idées, une certaine échelle du projet, la quantité de matériaux nécessaire.
Afin de pouvoir évaluer la taille de mon décor, j'ai placé mon armée dans la future position de présentation, j'ai donc ici les mesures extérieures de mon décor.

- Haut de page - Menu -

 

2. Les Matériaux
Le carton plume

Pour faire quelque chose de solide, durable, léger et facile à peindre, pas de doute, c'est du carton plume qu'il faut! Alors c'est sur ça a un coût, mais c'est un matériau de qualité qui résout toutes les contraintes des décors. Pour 2 planches de 120 par 70cm, une en 10mm d'épaisseur et l'autre en 5mm, j'en ai eu pour 17€ au total à Favry Emballage, avenue Joxé, Angers. Voila pour toute la structure du décor, aussi bien le support que le décor en lui-même. Je conseille le 10mm pour la structure et le 5mm pour le décor.

Une planche pour la base

Histoire de rendre le tout vraiment solide, j'ai préféré utiliser une planche de contre plaqué 8mm pour faire le socle. C'est un vieux morceau qui traînait dans mon grenier… cela coûte dans les 8€ le m².

 

Du carton de boites de céréales

Pour tout ce qui est motif, c'est tout simplement du carton de boites de céréales. Economique et efficace, il est assez rigide et ne gondole pas trop à la peinture. Parfait pour les insignes et autres motifs que l'on retrouve partout sur un décor de ce type.

 

Colle de dalles de plafond

Parfaite pour colmater toute imperfection dans les décors de type bâtiments.

De la tapisserie texturée

C'est un matériau très intéressant pour faire des toits ou rue en pavé. Surtout que le plus fort, c'est que c'est gratuit ! Hé oui on a le droit de prendre des échantillons de 50cm en gros gratuitement dans les magasins de bricolages, donc choisissez en plusieurs bien texturé, et voila des toits et rues parfaits !

Et bien sur les incontournables…

Colle à bois, colle glue, papier, cure dents, boite à rabiot de figurines
(pour moi des restes de grappes de véhicules sœur de batailles).

- Haut de page - Menu -

 

3. Les outils

- Cutter avec des lames propres (rien de plus facile que de se blesser avec une lame émoussée). Toujours couper vers l'extérieur pour éviter une fin tragique aux urgences...

- Une pierre assez rugueuse... vous verrez pourquoi !

- Kit de peinture... pinceau, pots etc... classique.

- Une paire de ciseaux bien fine.

- Règle et équerre pour faire des coupes propres de carton plume.

- Haut de page - Menu -

 

4. La construction

Une fois les plans traduits à l ‘échelle, c'est parti ! On s'arme de son cutter. C'est beaucoup de temps de patience. Il faut prendre le temps de bien tout découper. Le travail est très logique, c'est dire du plus gros vers le plus petit. On commence par les grosses formes pour finir par les détails.

Pour le toit il faut faire très attention à la symétrie. Bien travailler tout le temps avec une équerre, respecter les dimensions sinon un trop grand ‘jour' apparaîtra entre le toit et les murs. Vous pouvez tout de même vous permettre une certaine marge, sachant que la colle de dalle à plafond colmatera tous ces trous.

Apres quelques 2 heures de boulot, on arrive à ce genre de résultat. Le carton donne de très bons résultats en peu de temps, la preuve. Toujours bien vérifier l'échelle de son travail avec une figurine. Bien vérifier qu'on peut toujours placer un socle, que la hauteur des portes/murs soit cohérente.

J'ai décidé de faire mon décor en 2 parties. Le couvent et le socle. On peut voir ici le toit. C'est un reste de tapisserie, texturé en petits carrés. L'échelle est parfaite pour faire un toit honorable. La base n'est rien d'autre que de grands morceaux de carton plume 10mm.

Astuce pour viellir le décors.

Il faut trouver une pierre assez rugueuse, avec laquelle j'écrase toute la surface de carton plume que je désire vieillir. L'effet est saisissant, et le carton plume est assez résistant pour garder la forme ainsi obtenue. La peinture viendra se loger dans les trous, facilitant les brossages à secs, mais j'y reviendrais dans la partie peinture.

Remerciements a ma copine qui m'a bien aidé ! Hé oui c'est elle qui s'est occupée de tous les motifs en carton, fleurs de lys, rosaces etc.… merci !

 

Les motifs en carton

Les motifs ont d'abord été dessinés (merci aux longues heures de cours de bases de données et autres réjouissances) au crayon, puis scannés à l'aide d'un ordinateur. Cela a permis, grâce aux joies de la retouche d'images et du copier coller, de rendre bien symétriques tous les motifs.

Une fois imprimé, le papier est agrafé a du carton de boite d'emballage de céréales. On découpe soigneusement le carton et on se retrouve avec de très beaux motifs tous strictement identiques.

Pour l'étendard devant le socle du décor, j'ai peint directement sur le papier imprimé.

Enfin, pour terminer, les lettres gothiques ont été dessinées à la main puis repassées avec un crayon. Merci la copine !


 

L'assemblage des 2 parties

 

Voila donc assemblés le couvent et le socle. On est loin d'avoir fini mais c'est déjà une bonne chose de faite. Il reste encore  à détailler tout le socle.


Pour les marches, je pensais à une maison avec un perron devant. Ce genre d'escaliers en cercle est du plus bel effet, par contre très galère à faire si on respecte bien le cercle… Et je me suis rendu compte après coup qu'il y avait 9 marches, pile le nombre de dévots prêtre que je comptais mettre dessus.

 

Une fois le socle détaillé, on passe au masticage. Il faut combler tous les trous laissés par les espaces entre chaque morceau de carton plume. Pour ce coup faut pas avoir peur, c'est avec les doigts qu'on y arrive le mieux.

- Haut de page - Menu -

 

5. La peinture

Pour la peinture, voici un résumé :

1. On passe tout le décors au rouleau compresseur pour le vieillir !

2. Sous couche Grey Codex pour ma part. Hé oui je sais je suis un fou qui peint ses décors avec de la peinture GW pour figurines !

3. Lavis noir partout, sans exception !

4. Brossages à sec Blanc Crâne, partout plus ou moins prononcés suivant l'endroit.

Donc on s'attaque au décor... par le bas !

Puis par le haut :

Il faut prévoir des pinceaux qui ne craignent rien pour cette technique, ça vous bouffe un pinceau en 3 heures ! (Aucun pinceau n'a été maltraité durant ces séquences...)

Pour les détails, du doré, Rouge Sang, vert Dark Angel pour le toit, brossé avec un mélange plus clair.

- Haut de page - Menu -

 

6. Le Résultat
Apres en gros 60 heures de boulot tout compris, voila le résultat.

Cela m'a donc coûté en gros 8 € de carton plume, un fond de pot de colle et du temps !!  

Encore merci à Alexandra qui m'a énormément aidé.

- Haut de page - Menu -