Extrait du rapport du 1st Lieutnant Max Stirling, officier capturé pendant la bataille.

" ... suite à des reconnaissances préalables, l'ordre de bataille s'est fait en fonction des considérations tactiques et des forces en présence.

Le champs de bataille

Du côté gauche, en face de la brasserie, les paras britanniques avaient pour ordre de s'emparer des bâtiments et de les tenir, appuyés par un light howitzer, un mortier léger, un lance-flammes. Je commandais moi même l'assaut. Du côté droit, nos alliés américains prendraient les bois avec l'infanterie, pendant que nous avions concentré nos forces blindés (un Sherman Firefly, un Sherman, et une automitrailleuse Staghound) face à une plaine légèrement boisé. Une mitrailleuse de .50 et un canon antichar de 57mm couvrirait l'avancée de l'infanterie US et dissuaderait une éventuelle percée des blindés allemands.



En face de nous, commandées par Herr Nocom et Herr Bonoborc, les forces allemandes se composaient d'un panzer IV, d'une automitrailleuse Puma, d'un Stug armé d'un howitzer, et de troupes pour la plupart des vétérans de Russie. A noter une section allemande armée entièrement de Stg 44, le fameux Sturmgewehr.

Début de partie

Dès le début de l'engagement, nos blindés ont fait feu sur le Panzer IV et le Puma, sans succés, le Puma se rendant intouchable du fait de sa mobilité, apparaissant et disparaissant les bois. Le Panzer IV, malgré un tir réussi du Firefly, a pris feu pendant un moment, puis son équipage a réussi à maîtriser l'incendie, avant de repartir au combat. Très rapidement, ce côté du champs de bataille s'est figé, à notre grand désavantage, puisque nous immobilisions 3 blindés sans possibilité de percée. le canon de 57mm n'a pu donner la pleine mesure de son talent, souffrant d'un manque de visibilité. Les troupes US ont pu progresser de ce côté, en utilisant à leur avantage les couverts.



Du côté gauche, les paras ont pu prendre la brasserie, mais avec des pertes effroyables, en partie dues à l'exceptionnelle ténacité des troupes allemandes dotées de Stg 44, qui éliminent quasiment 2 unités de paras (18 hommes). La troisième escouade, laminée par des tirs meurtriers du Stug alors qu'abritée dans un bâtiment, finira par prendre un bâtiment en éliminant une escouade allemande, mais n'aura que 3 survivants.

Milieu de partie


Une percée allemande du SdKfz 251, avec à son bord une section de combat, menace de couper notre armée en 2. Les hommes débarquent, mais sont calcinés à bout portant par le lance flammes britannique, ce qui vide complètement son réservoir. Comble de malchance, le tir d'artillerie demandé est trop court, et tombe sur nos lignes, sans causé de grands dommage, mais créant la panique chez les servants de la mitrailleuse de cal .50, qui tire sur ses propres troupes. Ce tir fratricide coute la vie au soldat Bobby Jones, servant du PIAT.


Le puma, véritable fantôme, quitte les bois et "allume" à courte portée le Firefly et le détruit. La situation devient très délicate pour les alliés, malgré des combats intenses du côté droit, où les GI's font le boulot, et sauve même la Staghound, assaillie au corps à corps par des Landser !

Derniers tours, la partie est jouée

Plus d'infanterie britannique, la brasserie aux mains des allemands, le Firefly détruit, le Panzer IV qui revient dans la course, nous devons nous retirer face à la supériorité allemande..." Fin du rapport

Fin de partie


Et voilà les loulous ! Au final, une très belle partie, Golum étions bien partis, mais l'anéantissement des paras et notre incapacité à percer sur le côté droit nous ont été fatal. Bravo à nos adversaires, vous avez bien mené le jeu, mention spécial à vos blindés ("The Ghost" Puma, "Invincible" Panzer IV, "Destructor" Stug), sans compter les landser équipés du Stg 44 !!!

- Accueil - Haut de page -