- Mercredi 9 Avril 2015 -

Cette partie sent bon la finale, car les deux factions en tête sont les Dindrenzi et les Aquans.

Histoire de jouer un peu plus sérieusement, nous sommes partit sur un budget de 3020 pts. Du coté de chez Nocom, on sort la grosse artillerie avec un leviathan et un Heavy Helix. Pour ma part je jouerai un Core Helix bien remplie et un Heavy Helix.

On part sur une table de 120 x 180 cm avec deux objectifs secondaires.

Au niveaux des bonus je les gagne tous, sauf celui des raffineries. Le Bonus des satellites va me permettre de compenser le +3 naturel des Dindrenzi.

Nocom doit se déployer en premier. Il place un escadron d'infanterie sur mon objectif primaire, et ses unités de commandement au centre de la table. Son Heavy Helix sera sur son flanc droit et le Leviathan va se faire plaisir en Sky Drop.

En ce qui me concerne, je place aussi mon unité d'infanterie sur son objectif et j'oppose mon Heavy au siens. Ne disposant que de deux Helix, j'essaye d'occuper le plus de place possible avec mon Core Helix.

Je gagne le mouvement de reconaissance, ce qui me permet d'envoyer mes Imzani sur l'objectif secondaire décallé. La configuration des batiments me permet de les cacher suffisament pour ne pas subir trop de tirs. Nocom tente le coup et envoit ses propres recons au plus pret des miens, mais à découvert. La prise d'initiative va être cruciale.

Comme vous le voyez sur la photo ci dessus, c'est Nocom qui a gagné l'initiative et il ouvre le feu directement sur mes Imzani qui sont réduit à 1 seul survivant.

L'occasion étant trop belle, j'active mes Sedna pour canarder ses Lights, ne laissant pour ma part aucun survivant. Quelques activations plus tards, Nocom joue sa carte maitresse et active son Leviathan, qui vient gentiement se poser sur le coté de mes Sedna. Une fois la phase de tir terminée, mes 2 Sedna se résume à 1 seul survivant avec deux dommages... Gloups.



La question se pose alors pour moi de choisir entre tenter de détruire le leviathan ou simplement l'ignorer et essayer de prendre des points plus faciles. Après une longue réflection, je décide juste avant de tirer avec mon Haumea, de finalement tenter de le détruire, ne serait ce que pour la beauté du geste. La chance me sourie et je parviens à faire les 13 dommages pour atteindre son DR. Mon objectif pour le reste de la partie sera donc de tenter de le faire tomber.

Le début du tour 2 est lui aussi décisif, car il va determiner si j'aurais une chance d'activer mes Locatu, avant qu'ils ne se fasse prendre pour cible par le Leviathan. La chance reste encore du coté de Nocom et mes tank Destroyer disparaissent à leur tour de la table.

Nocom fait aussi arriver son drop et son infanterie pour tenter de déloger mon autre escouade d'Imzani qui est sur l'objectif central. Malheureusement pour lui, il m'en reste là aussi un seul qui tiendra bon jusqu'à la fin de la partie.

Je reste fidéle à mon plan et je concentre mes tirs sur le Leviathan. Grace aux missiles corrosifs des Stingrays, je réussis à lui enlever un point de structure et à lui otter 1 DR pour la suite du tour.

Grace à mes deux Imzani, chacun sur un objectif, j'ai déja empoché 4 points et s'il tiennent bon, ce sera 4 nouveaux points à la fin du tour. Il se trouve que grace à mon bonus Economique mon Zero Hour a commencé à 27, ce qui fait que si je parviens à faire tomber le Leviathan, les 12 TV me permettront d'arriver à 0 à la fin du tour.

Mon armée ayant pas mal souffert, il ne me reste que mon Haumea pour arracher le dernier points de structure du Leviathan, je décide donc de ne pas bouger pour maximiser mon impacte offensif et le Leviathan fini par s'effondrer sous la pluie de missiles.

Victoire pour les Aquans!



Heuresement la partie s'arrête là pour moi et me permet de capturer la Capital sur la carte de campagne.

--

Debrief : Le Leviathan en Sky Drop est vraiment monstrueux et je n'ai pas su gérer son arrivé. Résultat j'ai perdu rapidement une grosse part de ma puissance offensive avec mes deux Sedna que jai trop exposé pour erradiquer rapidement le problème des Lights adverses.

Le fait de jouer un gros Core Helix est un peu handicapant, car je manque de souplesse pour activer mon Heavy Helix en réaction. A l'inverse ma puissance de feu est répartie sur plusieurs unités et la perte d'un escadron est moins pénalisante (sauf si ceux sont les heavy tank de commandement bien sûr ^^).

Cette partie était très serrée, comme la pluspart de mes parties de Planetfall d'ailleur, et tout s'est joué sur des points de détails : un petit Imzani qui survit par là, un marqueur corrosif par ici et nous pouvions tous les deux empocher la victoire. De cette première partie je dirais que le Leviathan envoit du lourd, mais qu'il ne me parait pas complétement abusé. Par contre il faut vraiment apprendre à jouer contre.

- Haut de page - Accueil -